Doute, panique, désillusion, … : bien des investisseurs à la BRVM sont passés par tous ces états, affolés par la série noire des années 2016 à 2020 qui a vu le marché s’inscrire en baisse. Une période éprouvante qui, de l’avis des analystes, était en déphasage avec la dynamique économique et les performances des sociétés cotées.

 » La baisse des 5 dernières années a été constituée d’abord d’une phase de prise des bénéfices engrangés sur la période 2011-2015, qui a été probablement mal interprétée par les investisseurs, qui ensuite par effet de mimétisme, ont progressivement déserté le marché « , explique José-Félix DIE, directeur général de Société Générale Capital Asset Management West Africa (SGCAMWA).

Mimétisme, un terme récurrent qui vient traduire une absence de stratégie ou une connaissance limitée du marché pour des investisseurs (singulièrement les particuliers) déboussolés, en manque de repère. Une situation qui peut expliquer l’orientation parfois irrationnelle des cours ces dernières années. Du haut de ses 25 années d’existence, la BRVM est un jeune marché et les investisseurs, notamment particuliers, ont besoin de se forger une expérience en s’inspirant du passé. Les grandes leçons à retenir de ces 5 années de braise.

Pariez sur le long terme

L’une des premières grandes leçons à prendre en compte est que l’investissement en bourse s’inscrit dans une logique de long terme.  » On finit toujours par gagner sur le long terme à la bourse « , avancent les spécialistes. Certes, les stratégies de court terme peuvent s’avérer être payante surtout quand le marché est dans une bonne dynamique haussière, mais en période de baisse, l’incertitude plane et cette approche peut avoir de lourdes conséquences surtout lorsque les titres ne sont pas liquides. C’est en effet bien souvent en pareille période que les investisseurs peinent à sortir de leur position vu qu’il y a relativement moins d’acheteurs.

Etablir une stratégie d’investissement

La mise en place d’une stratégie d’investissement selon son profil s’avère crucial en toute circonstance. Il s’agit par exemple de se fixer, dans un marché baissier, des seuils de perte (stock loss) en deçà desquels on sortira de sa position sur une valeur. C’est une approche importer pour amortir le choc et limiter ses pertes.

Se méfier du mimétisme

Le suivisme ou mimétisme des investisseurs a été pointé du doigt comme étant une des principales raisons ayant contribué à faire replier le marché…

Jean Mermoz Konandi-Sika Finance

Faire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.