La semaine écoulée a été marquée par les publications des résultats financiers au titre de l’exercice 2021 de 16 sociétés cotées. C’est dans ce contexte que les investisseurs se sont rués sur certaines actions dont les sociétés (exemple de PALMCI) ont affiché de solides performances.

Sur un volume hebdomadaire record de plus de 4 milliards FCFA (plus important depuis le début de l’année), les indices BRVM Composite et BRVM 10 ont gagné 0,26% (à 220,25 points) et 0,19% (à 168,63 points) respectivement.

La valeur vedette cette semaine a été PALMCI, dont le cours a gagné 23,41% passant la barre des 12 000 FCFA à 12 100 FCFA. Plus d’un milliard s’est vu échangé sur l’action le mercredi dernier, soit le lendemain de la publication des résultats annuels de la société. En effet, la hausse de 1 106% du résultat net (à 42 milliards FCFA) et  la distribution en dividende de la moitié de ce bénéfice réalisé ont affolé le marché qui a porté une attention particulière sur PALMCI. Cette dernière devient la 11ème plus grosse société cotée à la BRVM, pesant 2,82% de la capitalisation globale.

Le bénéfice de la banque ORAGROUP TG a plus que doublé au titre de l’exercice 2021 pour s’afficher à près de 20 milliards FCFA, solidifiant ainsi ses fonds propres en s’abstenant de rémunérer ses actionnaires. Cependant, malgré cette non-distribution de dividende, le titre a gagné 7,33% sur la semaine et s’est échangé pour un volume global de 796 millions FCFA, soit le deuxième le plus échangé sur les 4 dernières séances.  

Comme indiqué il y a quelques semaines, la valeur CFAO Motors avait atteint un seuil et ses indicateurs techniques affichaient une reprise imminente de l’action. Ainsi, après 3 séances consécutives de stagnation à 1 060 FCFA, le titre a gagné 8,02% pour s’afficher à 1 145 FCFA au terme de la séance de ce vendredi. Pour rappel, le plus haut enregistré par la valeur depuis le début de l’année a été de 1 250 FCFA.

Ce sont ces trois actions citées ci-dessus, ayant engrangé 70 milliards FCFA en termes de capitalisation boursière, qui ont essentiellement boosté le marché. Elles ont permis au marché de progresser de 0,26% sur la semaine, malgré une baisse généralisée des cours boursiers (la moitié des sociétés cotées a clôturé dans le rouge). L’indice BRVM Composite termine alors la semaine à 220,25 points contre 219,68 points vendredi précédent. De même; l’action PALMCI, étant une composante de l’indice BRVM 10, sauve celui-ci qui évolue 0,19% sur la semaine à 168,63 points, alors que 6 titres se sont affichés en rouge.

Suivant la publication de 9 sociétés cotées durant cette 17ème semaine, 7 sociétés autres ont publié leurs résultats au titre de l’exercice 2021 au terme de la dernière journée de cotation.

Au total, 4,21 milliards FCFA ont été échangés sur le marché

Il s’agit du volume hebdomadaire le plus important depuis le début de l’année. Il a été porté principalement par PALMCI (1,33 milliard FCFA), ORAGROUP TG (796 millions FCFA), ONATEL (332 millions FCFA) et SONATEL (302 millions FCFA).

SITAB (+10,43% à 6 620 FCFA) est la deuxième meilleure performance de la semaine

Les investisseurs semblent avoir anticipé la performance financière satisfaisante de SITAB. En effet, alors que la société voit sa valeur atteindre un record à 6 620 FCFA le vendredi dernier, celle-ci affiche un résultat net en hausse de 11% à 9,50 milliards FCFA. Pour rappel, SITAB avait distribué plus de 100% du bénéfice à ses actionnaires. Si cette situation devait à nouveau se reproduire au titre de l’exercice 2021, le rendement de dividende serait de plus de 7%.

SODECI (+9,04% à 4 885 FCFA) sur de nouveaux records

Après la publication des résultats annuels de la Société de Distribution d’Eau en Côte d’Ivoire, affichant une hausse modeste de 1% du bénéfice à 4,35 milliards FCFA et la distribution de la quasi-totalité de ce bénéfice, offrant un rendement de plus de 10%, l’engouement des investisseurs pour le titre ne s’est fait attendre. Plus de 100 millions FCFA ont échangés sur la valeur qui a grimpé sur deux séances consécutives pour atteindre des niveaux records.

La déception sur SETAO (-17,96% à 1 485 FCFA)

L’engouement des investisseurs sur ce titre a été impressionnant. En effet, le cours de la valeur avait progressivement franchi des records, atteignant un niveau historique à 2 095 FCFA, soit un gain de 187% en moins de 2 mois. De plus, le volume d’échange sur le titre depuis le début de l’année s’élève à 298 millions FCFA, soit 1,6 fois supérieur à celui échangé sur toute l’année 2021 (186 millions FCFA). Cependant, la publication des résultats annuels 2021 de la société semble avoir déçu certains des investisseurs qui n’ont pas tardé à sortir de leurs positions.

SAFCA perd 11,25% à 1 065 FCFA

Ces deux actions affichaient les meilleures performances de l’année depuis quelques jours. L’action SAFCA, débutant l’année à 910 FCFA, a atteint un seuil à 685 FCFA avant de rebondir progressivement pour enregistrer un plus haut à 2 130 FCFA, soit un gain de 151% depuis le début de l’année.

Les résultats annuels au terme de l’exercice 2021 de la société ont affiché à nouveau une perte malgré une croissance de 4% du chiffre d’affaires. Cependant, cette perte est moins prononcée comparativement à l’exercice précédent. A ce jour, 584 millions FCFA ce sont échangés sur l’action depuis le début de l’année contre seulement 96 millions FCFA en 2020. Il faut rappeler que cet engouement le titre intervient dans un contexte de cession de la maison mère d’Alios Finance Côte d’Ivoire (SAFCA).

Prises de profit sur NESTLE CI (-8,76% à 7 755 FCFA)

Quant à l’action NESTLE CI, elle a vu son cours flamber dès la publication de son bénéfice en hausse de 2% à 21 milliards FCFA dont la totalité sera reversée aux actionnaires. À la date de publication, le rendement du dividende s’affichait à 13,82%, d’où la confiance accrue des investisseurs qui se sont rués le titre. Ainsi, le cours de la valeur a progressé sur 5 séances consécutives pour atteindre 8 500 FCFA le vendredi 22 avril dernier. Par la suite, les investisseurs ont entamé des prises de profit sur NESTLE CI durant la semaine écoulée.

Serge David Digba-SIKA FINANCE

Faire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.