Evoluant sur une trajectoire en dents de scie tout au long de cette 10ème semaine de l’année, le marché des actions parvient à terminer à la hausse avec 22 titres au vert contre 20 au rouge.

Alors que l’indice BRVM Composite gagne 0,21%, le BRVM 10, quant à lui, perd 1,33% sous le poids de SONATEL et ETI (groupe ECOBANK) qui ont cédé respectivement 2,50% et 6,25%.

Les deux principaux indices du marché clôturent la semaine en rangs dispersés en raison du ballotage de l’action SONATEL. En effet, la hausse du BRVM Composite (+0,21% à 216,15 points) a été possible grâce essentiellement aux gains des valeurs TOTAL CI (+11,36% à 2 450 FCFA)BOLLORE (+12,99% à 2 435 FCFA) et ECOBANK CI (+4,22% à 4 690 FCFA) qui permettent au marché d’afficher une capitalisation boursière de 6 507 milliards FCFA contre 6 493 milliards FCFA le vendredi précédent. 

Sur les 10 actions composant l’indice BRVM 10 (-1,33% à 162,01 points), 6 ont chuté dont les plus importantes (en termes de capitalisation boursière) sont enregistrées par SONATEL (-2,50% à 15 600 FCFA) et ETI (-6,25% à 15 FCFA). Il convient de noter que l’action SONATEL, qui évolue sur une trajectoire parfaite en dents de scie depuis le début de la semaine, a imposée son évolution au marché, atténuant ainsi le gain de ce dernier sur la semaine. 

L’action ETI occupe désormais la 7ème place des plus grandes capitalisations boursières derrière SOLIBRA et ORAGROUP qui ont respectivement gagné 0,61% et 2,30% sur la semaine.

Voir aussi : 

Société Générale CI (SGCI) capte l’essentiel des transactions

Plus de 2,94 milliards FCFA ont été échangés sur la semaine contre 3,90 milliards FCFA (volume hebdomadaire le plus important depuis le début de l’année) la semaine précédente. Plus de 27% des transactions a été réalisé sur l’action SGCI (795,62 millions FCFA) dont le cours est resté inchangé à 13 000 FCFA. Rappelons que le pic du titre a enregistré à 13 105 FCFA, après qu’il ait réalisé une performance exceptionnelle, portée par l’engouement des investisseurs au lendemain de la publication des résultats financiers de la banque. En plus de SGCI, ce sont les valeurs ONATEL (237,16 millions FCFA) et ETI (236,05 millions FCFA) qui captent l’essentiel des transactions.

Duo gagnant, SAFCA (+42,31% à 1 850 FCFA) et SETAO (+15,03% à 1 760 FCFA) encore dans le top 3 des meilleures performances!

Ces deux valeurs n’ont cessé d’intriguer les investisseurs depuis quelques semaines, se positionnant toujours parmi les meilleures performances hebdomadaires. SAFCA et SETAO, autre fois reconnu comme étant des titres illiquides, se voient échangés sur des volumes plus importants. Déjà 241 millions FCFA au compte de SETAO depuis le début de l’année contre seulement 186 millions FCFA en 2021; 274 millions FCFA au compte de SAFCA contre seulement 96 millions FCFA l’année dernière. Depuis le début de l’année, ce sont les deux titres qui ont vu leurs cours boursiers doubler de valeur (+141,10% pour SETAO et +117,65% pour SAFCA).  

A ce jour, 27 titres affichent une progression positive depuis le début de l’année contre 17 dans le négatif dont BICICI, ETI et BOA Mali qui enregistrent les pires performances sur la période.

Comme nous l’avions annoncé la semaine dernière, les indicateurs techniques affichaient une remontée du titre BOLLORE dont le cours avait atteint son support. Ainsi, sur la semaine, il progresse de 12,99% (troisième meilleure performance de la semaine), à 2 435 FCFA et semble présenter encore du potentiel.

AIR LIQUIDE, BERNABE et NEI-CEDA dans le flop 5 de la semaine

La valeur AIR LIQUIDE (-9,24% à 835 FCFA), qui a terminé l’année 2021 à 895 FCFA, a vu son cours atteindre un pic à 1 000 FCFA le 18 février dernier avant de dégringoler à 700 FCFA, son plus bas de l’année. 

En plus de AIR LIQUIDE, les valeurs BERNABE (-8,00% à 2 300 FCFA), NEI-CEDA (-7,24% à 705 FCFA), ETI (-6,25% à 15 FCFA) et SICABLE (-6,25% à 1 200 FCFA) constituent le flop 5.

Serge David Digba-SIKA FINANCE

Faire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.